Écrire favorise la compréhension et la mémorisation des informations retenues et permet par la suite de mieux restituer.

On prend des notes pour assimiler des idées et s’approprier des savoirs qui vous aideront à construire progressivement votre autonomie intellectuelle. La prise de notes sert à garder une trace écrite d’une intervention orale, d’un cours, ou d’une recherche personnelle.

Prendre des notes, ce n’est pas tout noter, c’est-à-dire recopier un article de dictionnaire, retranscrire tout ce que dit notre interlocuteur, etc. Au contraire, c’est noter le plus important, l’essentiel, c’est-à-dire les grandes lignes du cours, les mots-clés, les éléments qui sont pertinents.

Il s’agit donc en quelque sorte de faire une sélection, un tri. Ainsi, il faut laisser de côté les détails, les digressions, c’est-à-dire tout ce qui apparaît inutile et/ou hors sujet.

Pourquoi prendre des notes en Mind Mapping ?

  • Pour mieux se souvenir, comprendre et apprendre
  • Pour mieux transmettre, restituer et partager avec les autres

La prise de note en Mind Mapping est l’un des piliers fondamentaux de cette méthode, parfois même le Mind Mapping est résumé à « une technique de prise de note ». Pas étonnant car son formalisateur, Tony BUZAN, met en avant cet usage dans son premier ouvrage « Une tête bien faite ».

Comment prendre des notes avec le Mind Mapping

Que vous fassiez de la prise de note Live (pendant que quelqu’un parle) ou en Off (à partir d’un ou plusieurs textes) la technique reste la même. Bien sur la prise de note Live vous demandera plus d’entrainement car vous devrez en simultané ; écouter, organiser et écrire les idées.

 

  1. Ecrivez votre idée centrale, celle autour de laquelle toutes les autres idées vont orbiter. Si c’est une conférence, cela sera le sujet de celle-ci, si c’est un article cela sera son titre, si votre carte est destinée à faire de l’analyse alors cela sera une thématique de votre choix.
  2. Disposez vos idées dans des branches et sous-branches en évitant de faire des phrases. Essayez de trouver les catégories principales sous lesquelles vous allez déployer les sous-branches. Pour vous aider, voyez une carte comme le corps humain. Dites vous que le principal est de trouver le « squelette » (branches de niveau 1 et 2) qui seront le soutien de vos idées, l’armature, et que les « muscles et les organes » (branches de niveau 3 et 4) seront leur développement, ce qui donne vie à voter map.
  3. Ajouter des éléments visuels. Couleurs et images viendront consolider vos notes et compléter l’esthétique de celle-ci, indispensable pour la mémorisation.
Mind Mapping étudiant apprentissage

Exemple de prise de note d’un cours

Rendre vos prises de notes efficaces

Comme vous l’avez compris la « technique » en soit n’est pas compliquée à comprendre. Par contre sa mise en œuvre est souvent un passage douloureux au départ pour les débutants. Voici donc quelques conseils et remarques pour vous aider.

N’ayez pas peur du brouillard

Votre carte ne sera pas parfaite des le départ, le passage par des brouillons sera presque indispensable. Le brouillon est une étape normale dans la construction de la pensée. Cherchez à faire bien du premier coup (comme certains d’entre nous l’ont vécu à l’école) est souvent contre-productif tant au niveau qualitatif (idées pas claires) qu’au quantitatif (blocage qui conduire à l’immobilité et finalement une perte de temps.

Limitez la quantité de vos branches.

Vous connaissez la loi de Miller, c’est un psychologue anglais qui a étudié le fonctionnement de notre mémoire. Grâce à ses études nous vous donnons deux conseils. Un concernant les branches principales autour du sujet central : limitez-vous à un maximum de 8 branches, de préférence conservez enter 4 à 6 branches. Un autre concernant la quantité de niveaux, ne dépassez que tres rarement le niveau 4 dans votre map.

Segmentez vos idées

Découper les idées au maximum en branche et sous-branche et identifier les dénominateurs communs. Segmenter permet d’ouvrir la pensée : avec l’exemple ci-dessous, cela peut donner des idées pour compléter avec d’autres modes d’organisation que la logistique ou l’administratif

Supprimez les mots inutiles

Vous devez améliorer votre vitesse d’écriture, d’une part en supprimant les mots inutiles. De nombreux mots qui transmettent peu d’information peuvent être supprimés sans que cela gêne le sens de la phrase. Supprimer tout ce qui n’est pas indispensable à la compréhension.

Attention, essayer de ne pas retomber dans vos travers et écrire des phrases et du linéaire dans votre map.

Quels sont les avantages de la prise de note en Mind Mapping ?

Enrichir vos notes facilement : le Mind Mapping possède un coté flexible que le linéaire ne propose pas. Combien de fois vous avez dû faire un astérisque sur votre ligne pour noter une chose supplémentaire en bas de votre page. La map avec son arborescence vous permet d’enrichir facilement votre propos grâce à sa mise en page.

Relire facilement vos notes : la plupart des notes prises ne sont pas relues. Dans une prise de note linéaire vous aurez surement du mal à trier entre l’essentiel et le détail, la map de part son architecture vous aidera à y voir plus clair et voyager facilement enter le global et le détail en vous proposant différentes formes de lire son contenu.

Mémoriser et apprendre. Si vous avez enrichi vos cartes d’images et de couleurs, vos mécanismes d’association et connexion vont se mettre en éveil. Ils vous permettront de mieux coder les informations et ainsi mieux les retenir.

Au logiciel ou à la main ?

Chacun possède ses avantages et inconvénients, que nous allons résumer ici, plutôt, en termes d’usage.

Pour faire simple :

  • Si vous recherchez : de la rapidité, de la simplicité, de la mémorisation et que cette prise de note est que pour vous, la technique manuelle sera suffisante.
  • Si vous recherchez : de l’évolutivité, de la modularité, du collaboratif et pouvoir ajouter des ressources externes seul ou a plusieurs, il vous faudra vous équipez d’un logiciel.

Pour conclure, la prise de note en Mind Mapping sera votre meilleur allié pour rendre vos notes utiles et efficaces. Certes les débuts peuvent etre difficiles mais avec de l’entrainement vous ne pourrez plus vous en passer.

Les Livres pour aller plus loin

La boite à outils du Mind Mapping
La boite à outils du Mind Mapping

A la une : livre « Managez avec le Mind Mapping »

Auteurs : Patrick NEVEU, Carolina VINCENZONI, Franco MASUCCI, Xavier DELENGAIGNE
Edition Dunod – 2ème édition, 2021.

  • Comment innover et développer des stratégies gagnantes ?
  • Comment manager en présentiel comme à distance ?
  • Comment mieux communiquer et collaborer ?
  • Vous vous posez l’une de ces questions ? Ce livre est fait pour vous !

« Penser est le travail le plus difficile qui soit, c’est pourquoi si peu de gens s’y engagent », selon Henry Ford. La solution ? Le Mind Mapping. Facile et rapide à apprendre, il vous aidera à mieux penser et vous permettra d’atteindre les bénéfices que tout manager recherche : gain de temps, vision globale, adhésion des équipes, réduction du stress… et bien plus encore ! Ce livre vous propose ainsi des solutions concrètes, s’appuyant sur des conseils méthodologiques, des témoignages et des cas d’entreprises de toutes tailles.

Se former au Mind Mapping

Objectifs de la formation :

  • Découvrir le Mind Mapping avec méthode IDEAXION.
  • Maîtriser un logiciel de Mind Mapping adapté à vos besoins.
  • Gérer facilement son temps et ses priorités.
  • Organiser ses idées et ses informations au quotidien.
[WEBINAR] Télétravail : Faire des présentations convaincantes à distance
Comment enrichir sa boite à outils dynamisée pour des présentations à distance ?
Mercredi 23 juin 2021 - 10h00
S'INSCRIRE

Les Usages du Mind Mapping
Etude de marché 2021

Qui utilise le Mind Mapping ? Quels sont les principaux usages du Mind Mapping ? Pratique seul ou en équipe ? A la main ou au logiciel ? ...
Télécharger l'Etude
close-link

Pin It on Pinterest

X