Ce titre peut vous paraître bizarre mais quand Signos parle de Mind Mapping, nous pensons également management visuel et responsabilisation humaine au travail. C’est une question d’échelle d’observation et de changement.

C’est en relisant « Neurosciences et Management » de Bernadette Lecerf-Thomas que nous avons trouvé la clé pour ajuster notre discours en fonction du niveau où se trouve notre interlocuteur.

Les échelles d’observation ont été formalisées par Dominique Desjeux, professeur d’anthropologie sociale à la Sorbonne.

Comme un schéma vaut bien un long discours, nous avons choisi de représenter ce modèle par une pyramide pour vous présenter nos 4 niveaux d’argumentation.

 

Et si vous avez souci d’affiche du schéma, voici en mode texte son contenu

Les 4 échelles d’observation

  • MACRO-SOCIALE : Appartenance = Société
  • MÉSO-SOCIALE : Organisations et systèmes = Entreprise
  • MICRO-SOCIALE : Petits groupes = Équipe
  • MICRO-INDIVIDUELLE = Individu

A chaque échelle, les besoins et les objectifs sont de nature différente.  Pour réussir le changement à chaque échelle, les leviers et les freins vont également différer. Et c’est selon une approche systémique que le modèle se comprend. Les interactions entre chaque échelle contribuent à la réussite d’une dynamique de changement.

Aujourd’hui, les entreprises doivent se renouveler de plus en plus fréquemment jusqu’à être dans une dynamique de changement perpétuel. Comme le dit Bernadette Lecerf-Thomas, « les capacités de transformation sont inscrites dans culture d’entreprise ». Certaines entreprises ont une culture faite pour le changement, d’autres ont une culture qui les empêchent de changer.

En proposant des approches, des méthodes et des outils visuels innovants, Signos ne peut faire l’économie de comprendre la culture de ses clients même si c’est au niveau des équipes et des individus que nous intervenons principalement. C’est par les niveaux du bas de la pyramide que nous provoquons le changement attendu, par une approche souple et douce. Mais si notre client veut obtenir des résultats rapide, nous n’avons pas le choix, il faut agir à toutes les échelles et passer également par le haut de la pyramide. C’est la voie la plus assurée pour démultiplier et accélérer les bénéfices apportés par le management visuel.

Matrice d’argumentation Signos

Regardons le positionnement de Signos aux échelles d’observation décrites plus haut.

  • Échelle macro-sociale / société : Signos contribue à organiser et structurer la connaissance humaine
  • Échelle méso-sociale / organisationnelle : Signos contribue à rendre les organisations agiles et apprenantes pour développer une culture de changement continu.
  • Échelle micro-sociale / équipe : Signos aide les équipes à collaborer efficacement et sereinement.
  • Échelle micro-individuelle : Signos aide les personnes développer les compétences méthodologiques et technologiques pour réfléchir et agir plus efficacement et sereinement.

Si vous êtes manager de projet ou d’équipe, les arguments des 2 premières échelles sont ceux qui devraient vous intéresser le plus.

Si vous managez un service, un département, une entreprise comprenant plusieurs équipes, ce sont plutôt les arguments du niveau organisationnel qui devraient vous intéresser.

Une même personne peut s’intéresser aux 3 niveaux d’argumentation quand elle occupe un niveau de responsabilité élevé dans l’organisation :

  • niveau individuel pour sa propre efficacité
  • niveau équipe pour l’efficacité de son équipe directe
  • niveau organisationnel pour l’efficacité de son organisation

Et pour compléter votre réflexion, bientôt un article pour calculer votre ROI concernant le management visuel 😉

Pin It on Pinterest

X